INDUSTRIES

Reaching New Heights

An early adopter of Simulation-Driven Product Development, the aerospace and defense industry pushes the limits of ANSYS tools to attain new heights in productivity, efficiency and technology design.

Aérospatial et Défense

Le secteur de l’aérospatial et de la défense (A&D) se concentre sur la construction de systèmes plus légers, plus efficaces, plus sûrs et plus durables, depuis les avions jusqu’aux véhicules armés et aux équipements électroniques. Les entreprises de ce secteur investissent massivement en R&D — environ 40% de plus que la moyenne des industries manufacturières. Ce secteur industriel qui s’appuie sur les essais physiques pour le développement de ses produits, a été le premier à explorer des méthodes numériques pour mieux comprendre et éliminer les problèmes surgissant pendant les phases de tests physiques.

Les chercheurs qui conçoivent des applications dans le secteur de l’aérospatial et de la défense doivent prendre en compte une large gamme de domaines physiques. La dynamique des fluides, par exemple, est utilisée pour optimiser l’aérodynamique pendant le trajet, le décollage et l’atterrissage. Les schémas de solution basés sur la pression et une technologie de maillage avancé permettent de concevoir des systèmes de contrôle environnemental, des dispositifs de protection incendie et de régulation thermique. Avec le calcul haute performance (HPC) il est plus aisé de simuler le bruit des avions et des moteurs.

Avec la détection automatisée et l’analyse des contacts, la méthode de synthèse modale, la dynamique multi-corps et le HPC, le calcul de structures est suffisamment rapide pour pouvoir être appliqué aux structures de l’avion, au train d’atterrissage, aux roues et aux freins, aux leviers de vitesse et autres composants aéronautiques. Les matériaux intelligents sont optimisés à l’aide de la modélisation par éléments finis des piézo-électriques et des alliages à mémoire de forme. La dynamique explicite permet de simuler le risque aviaire, le crash et l’impact.

Grâce au maillage adaptatif automatisé, les études d’interférences électromagnétiques (EMI) et de compatibilité électromagnétique (EMC) utilisées pour le placement d’antennes sont plus fiables. La performance électromagnétique, incluant la surface équivalente radar, peut être optimisée à l’aide des méthodes hybrides basées sur les méthodes intégrales.

La solution de simulation d’ANSYS comprend des physiques approfondies et propose un processus très automatisé, ce qui en fait un outil très simple à utiliser non seulement pour les équipementiers et les fournisseurs de premier rang  mais également pour tous les autres sous-traitants.

 

Exemples d’application